numéro novembre 2006 


CHÂTELLERAULT : espaces verts et propreté font bon ménage
CARPENTRAS : La CoVe gère les déchets de fašon écologique
La Ville de Royan mise sur l'eau de Mer
MONTÉLIMAR : Des idées pour une meilleure qualité de vie


1859: le baron Haussmann crée les services propreté


Gestion des balayures de voirie (2ème partie)


Oscar de l'exportation pour Mathieu-Yno en 2006


Installations classées: un diagnostic indispensable





 
CARPENTRAS : La CoVe gère les déchets de fašon écologique

Dynamique, on peut dire qu’elle l’est la Communauté d’agglomération Ventoux-Comtat Venaissin. Dans le but de renforcer l’attractivité de son territoire, l’EPCI a
mis en oeuvre une politique environnementale ambitieuse avec, en particulier, la création d’une unité de gestion des déchets unique en France. Située à Loriol du Comtat et exploitée par la société Bioventoux, cette unité de pré-traitement mécanique et de stabilisation biologique d’une capacité de 30 000 t/an a été mise en service en avril 2003. En une année d’exploitation, plus de la moitié des 45 000 t/an de déchets produits par les 25 communes de la C.A., soit plus de 23 000 tonnes, a été traitée.



























Avant traitement dans l’unité de gestion, le ramassage des déchets urbains implique des balayeuses compactes adaptées à l’entretien des nombreuses rues étroites que comptent les communes situées au pied du célèbre Mont Ventoux.


La stabilisation biologique, une technique efficace

En plus des installations classiques, plateforme de compostage traitant 6 000 t/an totalement recyclées, séparation mécanique en 4 fractions par crible rotatif permettant de séparer les déchets par granulométrie et tri optique des matériaux lourds (plus de 600 t récupérées et commercialisées), le coeur du système se trouve dans le hall de stabilisation biologique. C”est là que va s’opérer le rocessus de réduction massique des déchets, d’hygiénisation et de stabilisation par fermentation accélérée. Cette phase, entièrement pilotée par automate, dure 3 à 4 semaines au terme desquelles la réduction des déchets atteint 35% en poids par évaporation de l’humidité et dégradation matière. Ensuite, l’air issu de la fermentation des casiers de stabilisation et de la ventilation du hall de traitement biologique, est aspiré vers une unité de lavage à l’eau permettant de diminuer de plus de 90% les émissions d’odeurs et de capter la totalité des poussières.

Avec la production d’un amendement organique résultant de la séparation et de l’affinage de la fraction stabilisée et destinée à la végétalisation ou la couverture de sites industriels, l’unité devrait confirmer les espoirs dont elle peut se prévaloir : être une pièce maîtresse pour le développement durable et la sauvegarde de notre environnement.

Cove : Philippe Donnadieu 04 90 67 69 33
Bioventoux : Philippe Pignat 04 90 65 79 20

© 2019 - Villespropres.com
B.P.32 - 54202 TOUL Cedex • Tél. 03.83.65.22.22 • Fax : 03.83.63.19.82
e-mail : info@mathieuyno.fayat.comwww.mathieuyno.fayat.comwww.fayat-group.com